Grizzlys Catalans – Football Americain Perpignan

Français d’Amérique: Leur weekend au Canada

Partie 1 – Petites nouvelles des performances de nos expatriés au Canada … Road to Dunsmore Cup and Bol d’Or !

Ce week-end, Montréal, McGill, Concordia et Laval disputaient les demi-finales de la conférence RSEQ avec des joueurs français au sein de celles-ci et pour objectif accéder à la finale de la Coupe Dunsmore, antichambre de la coupe Vanier.

Première demi-finale un peu déséquilibrée : Concordia (4 victoires – 4 défaites) se déplaçait au stade Telus à Québec pour y affronter le rouleau-compresseur Laval (7-1). Le Rouge & Or s’impose à domicile 39-14 contre les Stingers. Laval qui réussit le tour de force de se qualifier pour la finale Dunsmore pour la 14ème fois d’affilée.
Pour l’emporter, Laval a fait surtout la différence au 3ème quart en scorant 2 TD. Sur ce match prolifique (quasi 1 000 yards de gains en attaque si on combine les deux équipes), Concordia n’a pas fait de la figuration avec le retour de son QB Trenton Miller qui permet dès les premières minutes du match de passer devant.

Notre DB Carl Achy n’était pas habillé pour la rencontre (claquage). La finale de conférence RSEQ opposera donc Laval à Montréal sur le terrain du CEPSUM puisque les Carabins ont fini 1ers de la saison régulière devant le Rouge & Or. (1-1 dans leurs confrontations, tie-breaker pour Montréal)

Dans l’autre demi-finale disputée à Montréal, les Carabins n’ont pas fait de détails devant les Redmen en l’emportant largement 42-00. Côté Montréal, les gains en offense ont été plus du double de ceux de McGill (533 yards vs. 246).
Le ton était donné dès les premiers drives : l’attaque des Redmen est arrêtée par la défensive de Montréal sur leur 1ère possession avant que l’attaque des Carabins ne score sur leur 1er drive offensif. Avec une défense locale efficace (3 interceptions), Montréal a facilement contrecarré l’attaque au sol et par les airs de McGill.

Nos joueurs ont été sollicités côté McGill : Nicolas Khandar porte 5 fois le ballon pour un gain de 21 yards, son compatriote Anthony Deschamps est crédité de 5 courses pour 16 yards. Le receveur Rémi Bertellin aura brillé durant ce match où il a été la principale menace offensive avec 24 yards gagnés sur courses (3), 64 yards sur réceptions (au nombre de 6). Il aura aussi beaucoup punté (9 dégagements pour 369 yards).

En défense, le DE Valentin Gnahoua a effectué un match abouti avec 7 plaquages (3 solos / 4 assists) dont 1.5 plaquages pour perte, le reste de notre délégation a aussi joué : Maxime Rouyer 3 plaquages (2 solos / 1 assist), Paolo Sargeni 1 plaquage (solo), Anthony Deschamps et Nicolas Khandar 1 plaquage assist chacun, Quentin Bienaimé 1 plaquage assist.
Nos autres représentants n’ont pas été alignés (Plu, Ghaly et Pasqualini).

Côté Montréal, bis repetita aucun de nos français n’ont joué (Kaya, Robo et Venot-Petit blessé).

En plus des playoffs universitaires, les playoffs pour les Cegeps se jouaient également ce week-end.

Malheureusement, il n’y aura pas de joueur français en finale du Bol d’Or pour la D2 Collégiale car le DE savoyard Léo Tischhauser (John Abbott College) s’incline de justesse 33-40 contre Lionel-Groulx.

Pour la D3, avec des joueurs français présents parmi 3 des 4 équipes demi-finalistes, nous avions de grandes chances d’avoir au moins un représentant lors de la finale du Bol d’Or. Ce sera le cas pour le LB rouennais Faïz Yacoubou avec son Cegep de Jonquière qui s’est imposé facilement 34-03 contre St-Hyacinthe (où jouait le DB longjumellois William André). Malheureusement, il sera seul puisque nos deux joueurs dracenois (le WR Quentin Buy et le RB Duncan Deflory) de Rimouski se sont inclinés 12-29 contre Champlain-St-Lambert.

Bonne chance à Faïz (photo) pour remporter le Bol d’Or D3 2016 !

Florian Thiery / Olivier Rival

Photo: Elise Huot

http://oliviersportsworld.blogspot.fr/2016/11/francais-damerique-leur-week-end-au.html